- NOUVEAUTES - RESTAURATION NUMÉRIQUE - ACTU - Notre Chaîne YOUTUBE - OUVERT du mardi au samedi 12h à 19h - Accès & Horaires

Caméras Super8


Un Peu d’Histoire

L’histoire des "vidéos amateurs" commença en 1923, avant la création de la caméra super8. Bien que le film 35 mm ait été le standard des films amateurs pendant des décennies, réaliser des films était encombrant, onéreux et dangereux à cause de l’inflammabilité.

Durant des années, la Eastman Kodak Company travailla afin de développer un système assez facile à utiliser par des photographes amateurs, à un prix abordable. Le résultat fut la caméra 16 mm "Cine Kodak" et le "Kodascope Projector". La caméra pesait environ 3,5 kg. Un trépied était inclus dans le package, tout ceci pour la somme énorme de US$335 ! Au temps où une voiture Ford neuve était vendue au prix de US$550...

Par conséquent, réaliser des films amateurs n’était pas un hobby bon marché, mais qui pouvait donner des résultats de haute qualité.

Cine Kodak 8

Le Précurseur de la Caméra Super Huit

En 1932, au moment où l’Amérique était au cœur de la "Grande Dépression", un nouveau format, le "Cine Kodak 8", fut introduit. En utilisant un film spécial 16 mm avec des perforations aux 2 extrémités, le réalisateur filmait sur une face, rembobinait, puis filmait sur l’autre face, comme est utilisée une cassette audio de nos jours.

Cette méthode réduisit par 4 la quantité de film nécessaire pour le même temps filmé (4 minutes). Après développement, le laboratoire coupait le film au centre dans le sens de la longueur et le collait bout à bout, ce qui rajoutait 15 mètres de film 8 mm fini. Le succès du 8 mm fut immédiat, et en 15 ans, le film 16 mm devint exclusivement un format de cinéaste professionnel. Dès les années 50, les caméras pour films 8 mm étaient présentes aux fêtes de famille, pour les événements spéciaux ou encore en vacances.

La Caméra Super 8

Dans les années 60, la recherche permit d’améliorer les produits de cinéma amateurs, ceux-ci pouvant être utilisés dans les "applications audio-visuelles". Les scientifiques d’Eastman cherchèrent à simplifier encore le procédé tout en améliorant la qualité d’image. On leur demanda de créer un nouveau produit simple, non encombré de technologies existantes. Plus exactement, certaines des meilleures caractéristiques de formats précédents étaient à reconsidérer pour arriver à la création de la caméra s8.

Le concept de placer un chargeur dans une caméra fut créé en 1936, au moment où fut lancé le "Cine Kodak Magazine 16 mm Camera". A cette époque, les chargeurs étaient faits en plastique moulé, plutôt qu’en métal car ceux-ci demandaient un travail à la main et qui s’enrayaient souvent. Le 8 mm fut retenu pour des raisons d’économie, mais avec plusieurs améliorations significatives.

Ainsi, chaque caméra Super Huit avait un filtre lumière intégré, ce qui rendait possible de n’avoir que des pellicules utilisables dans toute lumière. Les perforations furent réduites, permettant une zone d’image plus large, environ 50 % plus large que le film 8 mm standard.
Maximiser la largeur du film était un concept créé en France par Pathé, avec son système de caméra 9,5 mm. Avec le chargeur, ce n’était plus un problème. Pratiquement toutes les caméras Super 8 avaient une cellule intégrée, une caractéristique datant du début des années 50 pour le 16 mm et de 1960 pour les caméras 8 mm.

Le chargeur lui-même fournissait à la caméra super8 les informations de vitesse du film (ASA). Les caméras super 8 avaient des moteurs avec batterie.

La Caméra S8

Un Format Révolutionnaire

En Avril 1965, ce nouveau format révolutionnaire de la caméra super8 fut introduit. Et tandis que le marché avait changé durant les 30 dernières années, de nouvelles générations de cinéastes ayant des projets de films et des applications pas encore existantes dans les années 60, s’emparèrent de la caméra Super 8. Beaucoup de grands cinéastes et directeurs d’aujourd’hui commencèrent leur carrière il y a des décennies, au comptoir de leur magasin de photos local, achetant un chargeur de caméra Super Huit.

Recommander cette page