- NOUVEAUTES - RESTAURATION NUMÉRIQUE - ACTU - Notre Chaîne YOUTUBE - OUVERT du mardi au samedi 12h à 19h - Accès & Horaires

FAMILY MOVIE RECRUTE


Recrutements

Nous recrutons peu et nos employés restent généralement au moins 3 ans. Si notre société vous intéresse, n’hésitez pas à vous faire connaître. Une rencontre peut donner envie de travailler ensemble et de développer des projets. Nous avons d’autres domaines d’activités connexes à Family Movie sur lesquels vous pouvez vous informer via nos flux Facebook et Twitter.

Nous cherchons plus des personnalités que des compétences. Nous pourrons vous apprendre mais nous ne pourrons pas changer votre personnalité.

Recrutement de Stagiaires

Nous aimons recevoir des stagiaires. Cela nous permet de transmettre, d’apporter un regard neuf à notre équipe, une nouvelle énergie ainsi qu’un soutien à nos activités.

Nous cherchons des gens impliqués qui savent ce qu’ils veulent et qui souhaitent apprendre (ce n’est pas si courant). Comme dans tout groupe, on y trouve ce qu’on y apporte.

N’hésitez pas à vous faire connaitre si vous pensez être sur la même longueur d’onde que nous. Les témoignages des derniers stagiaires vous donneront une idée de l’expérience à vivre chez nous.

Ci-dessous, les témoignages des derniers stagiaires.

STAGE : Témoignage de Nicolás Cifuentes

Troisième année à L`ESEC / École Supérieure d’Études Cinématographiques, filière Documentaire & TV

STAGE : Témoignage de Zélia Devooght

Master 2 "Concepteur audiovisuel et réalisation documentaire plurimédia" à l’ENS Cachan - INA Sup

Chers futurs stagiaires,

Si les questions de transmission de la mémoire, de patrimoine familial, et de puissance émotionnelle des images amateurs vous intéressent, vous avez frappé à la bonne porte ! Family Movie, c’est essentiellement un lieu où sont numérisés les formats argentiques familiaux (le 8mm, le super 8 et le 9.5) ainsi que la vidéo.

J’ai commencé ce stage de quatre mois avec l’envie d’être physiquement au contact de l’image, toucher tout simplement la pellicule, chose que je n’avais jamais eu la chance de faire au cours de mes années de formation en cinéma audiovisuel à l’université.
Venant du milieu du documentaire, et passionnée par l’archive filmique, j’étais curieuse de connaître l’envers du décor. Comprendre ce passage de l’argentique au tout numérique, et réaliser en quoi l’informatique permet d’alléger considérablement le travail de post-production.

Ici, vous faites partie d’une petite équipe dynamique où chaque étape du workflow est impactante pour la suite. Vous allez apprendre à étiqueter, assembler et désassembler les bobines, utiliser une colleuse, en ce qui concerne la partie manuelle du travail.
Mais aussi, à numériser et retravailler la colorimétrie de ces films, ce qui est différent de l’étalonnage car aucune teinte ou effet particulier n’est donné à l’image. Au contraire, il s’agit d’être le plus fidèle possible aux couleurs, luminosités et contrastes d’origines, malgré les dégradations éventuelles de la pellicule.

En ce qui concerne le stage, ce que je viens de vous décrire n’a occupé qu’une partie de mon temps de travail. Avec Nicolas, l’autre stagiaire présent pendant cette période, nous avons réalisé et monté des vidéos pour le site et la chaîne youtube de Family Movie.
Donc, outre la découverte de la chaîne de production et de numérisation, vous deviendrez familiers du montage sur fcpx, des créations graphiques sur wistia et du langage conteneurs et codecs... En d’autres termes, ici, vous êtes loin d’apporter les cafés !

Mais Family Movie est aussi une société qui oscille entre différents temps, de l’image d’archive passée à l’image virtuelle présente et future. En effet, un des nouveaux services qui tend à être développer est celui de la réalité virtuelle.
Family Movie dispose aussi d’un studio pour des entretiens filmés (micro-cinéma) ou du personal branding. Tout cela est en train d’être mis en place.

Pour prendre part à l’aventure, soyez force de proposition, ils attendront cela de vous.
Les avis de chacun comptent, alors n’hésitez pas !

Zélia Devooght

STAGE : Témoignage de David Kajman

M2 pro de scénario, réalisation, production à Paris 1.
Etudiant admis à préparer le diplôme à l’Ecole Normale Supérieure de Paris.

Je suis entré en stage à Family Movie sur la base du compte-rendu du stagiaire précédent. J’avais l’impression que j’apprendrai vraiment et qu’on ne me mettrai pas dans un placard ; je ne me suis pas trompé.

L’essentiel de l’activité de Family Movie reste la numérisation des pellicules super 8 et 16 millimètres pour des particuliers. Depuis 15 ans, le workflow s’est grandement perfectionné, et découvrir la manière dont l’informatique permet de gagner du temps et d’alléger l’équipe de certaines tâches techniques est très instructif.
Une partie du travail reste bien sûr manuel : assemblage et désassemblage des bobines, étiquetage…
C’est l’occasion de se faire une idée de ce qu’a pu être la postproduction à l’époque du film argentique, et là encore, de découvrir comment les années ont permis de développer un sens pratique qui allège la chaîne de numérisation.

Sur le mode d’une jeune startup; Family Movie développe par ailleurs toute une série de nouvelles activités, qui constituent un deuxième volet du stage, plus orienté vers le futur cette fois-ci : en participant aux réunions, on parle de développer une activité de réalité virtuelle ou des différentes manières d’utiliser le petit studio récemment installé dans les locaux :

  • un fond vert
  • un fond noir
  • une caméra Blackmagic
  • de quoi éclairer les sujets

En tant qu’étudiants, nous sommes très nombreux à ne jamais avoir eu accès à ce type de configuration !

J’ai pu profiter d’une formation Elephorm à DaVinci pour voir si ce logiciel paraissait le plus adapté au workflow qu’il s’agit de mettre en place, et multiplier les tests d’éclairage pour trouver les manières optimales de filmer les gens qui le souhaitaient et le souhaiteront.

Déjà bien entamée, cette activité de mise en place est encore en cours et est extrêmement stimulante. Et le casque de réalité virtuelle permet de mesurer l’ampleur des changements que cette nouvelle technologie implique et impliquera dans les prochaines années.

Le stage permet également de consolider les savoirs techniques. De par leurs trajectoires variées et leur expérience, les membres de l’équipe savent beaucoup et partagent volontiers.
Au fond j’ai plus appris en terme de codecs, de conteneurs ou de postproduction que dans certains stages dans le cinéma où il faut aller très vite au sein de structures déjà bien rodées, mais qui ne permettent aucune expérimentation.

Enfin, Family Movie a dans ses archives les captations d’une formation à la vidéo et d’une formation à la colorimétrie qu’avaient délivré deux professionnels. Ces vidéos sont à la disposition des stagiaires.

J’ajoute que les locaux dans lesquels l’entreprise a récemment emménagé sont agréables et spacieux. A aucun moment je n’ai eu du mal à trouver un poste de travail, ou l’impression de déranger dans un endroit trop étroit.

Bref si je compare à d’autres types de stages que l’on peut trouver dans le secteur audiovisuel, je recommande vivement celui-ci pour celles et ceux qui sauront en tirer profit, y engager la conversation pour apprendre de chacun et de chacune, et réfléchir aux manières d’utiliser tout ce que Family Movie a développé comme intelligence pratique dans les domaines qui vous intéressent à terme.

Il y a beaucoup à prendre !

David Kajman

STAGE : Témoignage de Julien Gamarde

L3 études cinématographiques audiovisuelles
Universités Paris Est Marne La Vallée

Bouleversé par la révolution du numérique, l’expérience de l’image argentique tend à disparaître et est très peu enseignée.

Ce stage m’aura permis de comprendre le fonctionnement d’un tel support, d’en appréhender l’expérience, et d’en saisir les possibilités de sauvegarde offertes par le procédé de numérisation.

Manipuler physiquement un film est selon moi important pour quiconque envisagerait un travail avec l’image.

Les missions incombant à ma charge furent variées. J’ai été amené à m’investir au sein de la chaîne de production, via des tâches récurrentes. J’ai également travaillé sur des projets annexes et autonomes, tels que du référencement photographique sur logiciel, ou encore la réalisation de vidéos.

L’expérience m’aura indéniablement permis d’accroître ma polyvalence, et d’enrichir considérablement mes connaissances sur les traitements des images argentiques et numériques.

De plus, ce stage fut l’occasion pour moi d’ouvrir mon regard sur de nouvelles formes visuelles, mais également sur le monde de l’entreprise et son fonctionnement.

Julien Gamarde

Recommander cette page